Dans pratiquement toutes les régions du monde, le trafic aérien a été réduit à un niveau historiquement bas par la pandémie de coronavirus. Les chiffres sont catastrophiques. Nous sommes passés de 4,5 milliards de passagers aériens à moins de la moitié de ce nombre.
L’IATA estime les pertes à environ 100 milliards d’euros.

Les compagnies aériennes, cependant, envisagent l’année 2021 avec un optimisme prudent, selon le chef de l’IATA, Alexander Juniac. Carsten Spohr, PDG de la Luftansa, assure que cette année verra une reprise significative.

De nombreuses compagnies comme Luftansa s’attendent à récupérer au moins la moitié du nombre de passagers qu’elles avaient en 2019. Selon l’industrie, la reprise va commencer dans le secteur des transports […]